PDF bandeau pour rapport d`activité -RAPPORT DE JURY CAPEPS interne - Oups, page non trouvée







PDF bandeau pour rapport d`activité -RAPPORT DE JURY CAPEPS interne - Oups, page non trouvée
Chose PDF link
PDF :1 PDF :2 PDF :3 PDF :4 PDF :5



source https://www.cegepsherbrooke.qc.ca/sites/default/files/stories/communic/pdf_divers/protocole_travaux_2013.pdf

16 oct 2012 Dissertation critique, Rapport de recherche, etc ); • nom de l'enseignant; exemples complets aux Annexes 1, 2 et 3 Bandeau de titre encadré Document de type thèse, mémoire ou rapport de stage Un nouveau

bandeau pour rapport d`activité

  • Rapport d’activité 2015

Assemblée Générale

  • du 24 mars 2016

Association SEMAILLES,

  • 5 rue du 58ème RI – 84000 AVIGNON
  • 04.90.16.05.05
    • - [email protected]

    SIRET 411 293 665 00021

    • - APE 9499Z

Site Internet : www.semailles.asso.fr

https://www.facebook.com/Association-Semailles

Depuis janvier 1997,

Semailles

développe des actions

Notre mission première

Favoriser l’insertion sociale et professionnelle de personnes

éloignées de l’emploi en leur proposant des contrats de travail de 6

à 12 mois dans le secteur de l’agriculture biologique.

Nos objectifs

Développer l’emploi durable.

Créer de l’utilité sociale.

  • dans le champ
  • du Social,

Sensibiliser et participer à la protection de l’environnement.

S’inscrire dans une démarche qualité en développement

  • durable.

Nos outils

  • de l’Économie et
  • de l’Environnement

Le jardin de Cocagne créé en avril 1997.

Le secteur Éducation à l’Environnement et au

Développement Durable créé en septembre 2000.

La gestion des Vergers de Saint Gabriel depuis mai 2011 en

partenariat avec le Centre Hospitalier de Montfavet.

Nos atouts

Une vie associative forte.

Une grande diversité d’acteurs.

Un club d’entreprises partenaires.

L’appartenance à un Réseau National.

Nos valeurs

Celles de l’Économie Sociale et Solidaire qui place l’humain au

cœur de toutes ses actions.

Rapport d’activité 2015

Rapport moral

Rapport d’activité

  • 1/ Fonctionnement de la structure
  • 1-1 Ressources humaines
  • 1-2 Une vie associative forte
  • 1-3 Le Club des entreprises partenaires
  • 2/ Secteur de production
  • 2-1 L’équipe
  • 2-2 La production
  • 2-3 La commercialisation
  • 2-4 Perspectives 2016
  • 3/ Accompagnement Socioprofessionnel

Analyse sociologique

Problématiques relevées à l’entrée du chantier

Organisation de l’accompagnement socioprofessionnel

Actions professionnelles menées

Besoins en matière de formation en interne et en externe

Complémentarité entre accompagnement socioprofessionnel et encadrement technique

Partenariat développé dans le cadre de l’accompagnement

Modalité de coopération avec Pôle Emploi

Préparation à la sortie et suivi après le chantier

Devenir des personnes sorties

  • 4/ Secteur Environnement

Maternelles et Primaires

Les collèges

Les lycées

Accueils Collectifs de Mineurs

Formation des professionnels de l’Education

Formation interne du personnel

Loisirs – jeunesse – Grand public : Club Semailles et journées découvertes

Grand public adultes : accompagnement formatif au changement de pratique

Valorisation des Espaces Naturels Sensibles

Développement des Jardins familiaux et collectifs

Manifestations

  • 5/ Bilan financier 2015
  • 6/ Orientations 2016

7/ Annexes

RAPPORT MORAL,

ALAIN MIALHE PRESIDENT

Cette année 2015 annoncée comme délicate,

a démontré une fois de plus que Semailles a su s’adapter à

  • une nouvelle situation.

Exposés aux regards du Tribunal via le mandataire désigné,

  • des financeurs et
  • parfois de nos partenaires,

  • nous avons su faire face.

Il était important de démontrer que le plan de restructuration retenu tenait la route.

On se devait de

prouver que le scénario adopté par notre Conseil d’Administration au mois d’août 2014 pouvait nous

permettre de passer cette première année d’observation.

Les résultats sont au rendez-vous et nous vous les présentons plus loin.

Ces résultats ne sont pas le fruit du hasard.

Le recentrage de l’activité vers le maraîchage avec le choix délibéré d’une nouvelle répartition de

l’organisation du travail et des équipes par secteur géographique autour des jardins a provoqué une réelle

motivation du personnel encadrant,

  • de meilleurs échanges,

un véritable esprit d’équipe que les membres

du bureau ont bien ressenti lors d’une rencontre organisée avec eux.

Nous voulons acter avec eux et pour

nos adhérents « consom’acteurs » un choix plus pertinent dans les paniers,

  • une qualité sans faille,

obtenir une meilleure productivité et/ou rentabilité qui nous permettront d’afficher le résultat espéré

pour tenir notre engagement du remboursement de notre dette 2014 sur 13 ans ce défi apparaît au départ

incompatible pour un Chantier d’insertion,

nous sommes dans l’obligation non seulement de le relever mais

  • aussi de le gagner.

Sans les Accompagnatrices Socio Professionnelles le parcours des salariés en insertion ne serait pas

  • cohérent.

Définir chaque projet individuel,

    • proposer des actions,

des axes d’évolution pour assurer une

chance d’un retour vers l’emploi durable restent des missions difficiles dans la conjoncture économique

actuelle qui ne favorise pas les plus faibles.

C’est bien tout le mérite de notre équipe …

Le secteur Environnement a apporté sa pierre à l’édifice.

L’équipe s’est montrée mobilisée pour que la

« vitrine Semailles » soit toujours scintillante : je veux évoquer ici pour exemple le suivi et la gestion des

jardins de la Darmane où malgré les difficultés rencontrées l’été dernier,

ce projet a été mis sur de bons

rails et pas seulement parce qu’il est situé en bordure de la ligne TGV

Le personnel administratif a su également être à la hauteur de notre volonté d’organiser de manière plus

professionnelle les différentes missions à sa charge : changement de tarifs des paniers,

  • recouvrement de

notre facturation et des subventions,

    • gestion des impayés,

mise en place des paiements par prélèvements,

suivi comptable resserré afin que la Directrice et le Bureau puissent réagir au moindre dérapage … Tout

cela a contribué au redressement de Semailles.

Les membres du CA se sont mobilisés pour rester à l’écoute,

pour apporter soutien et conseils afin que

les bonnes décisions et/ou les bonnes orientations puissent être prises …

Nous avions un cap et nous l’avons tenu.

Ceci est un encouragement pour l’avenir : mieux servir nos clients-adhérents,

  • resserrer la gestion pour

dégager un résultat minimum avec l’augmentation de notre chiffre d’affaires paniers et produits

  • transformés,

motiver les salariés permanents et accompagner les salariés en insertion,

    • ouvrir des

perspectives (obtention de l’agrément Organisme de formation,

développement de la vente de produits à

la boutique et via le site internet …) nous aideront à passer l’année 2016 avec sérénité …

Je ne voudrais pas finir mon premier rapport moral qui,

  • vous l’avez compris,

  • est beaucoup moins
  • poétique que ceux de Roger,

sans remercier et féliciter au nom de tout le Conseil d’Administration

Josianne notre Directrice,

  • pour tout son investissement,

sa volonté diffusée au quotidien auprès

  • de tous,

afin que personne ne baisse les bras devant cette forme d’inconnu qui se présentait devant

  • nous.

RAPPORT D’ACTIVITE

Ce rapport d’activité est celui d’une année de transition.

Suite aux décisions prises au cours de l’été 2014

et de la restructuration qui a suivi,

  • 2015 devait nous permettre de se mobiliser sur les orientations prises

tout en poursuivant notre mission.

Les résultats obtenus sont prometteurs et confirment que,

à une plus

  • petite échelle,

Semailles a sa place sur le territoire.

La période d’observation accordée par le Tribunal de Grande Instance a été reconduite en mars et

  • septembre 2015.

Le plan d’apurement des dettes validé par le Bureau de novembre a été exposé au

  • mandataire.

Nous présenterons tous ces points lors de l’audience du 26 avril 2016.

Mais il faut aussi reconnaître que cette année 2015 ne fut pas simple à gérer face à ces incertitudes.

Malgré tout,

nous avons continué à avancer,

  • réorganiser,

  • et surtout se projeter.

Le soutien de tous est

resté sans faille et les partenaires financeurs ont renouvelé leur confiance en notre capacité à nous

  • redresser.

Nous ne pouvons pas parler de 2015 sans revenir sur l’hommage rendu le 5 février à Jacques POULY,

Directeur Fondateur de Semailles.

  • Yannick Blanc,

  • Préfet de Vaucluse,

  • entouré de Cécile Helle,

Maire

  • d’Avignon,

André Castelli,

Vice-Président du Conseil Général et Joël Granier,

Vice-Président du Grand

Avignon,

lui a remis la médaille de l’ordre national du mérite.

Très belle cérémonie pour saluer de

nombreuses années de travail et de combats au profit des plus fragiles.

  • 1/ FONCTIONNEMENT

DE LA STRUCTURE

  • 1-1/ Ressources Humaines
  • 1-1.1/ Le personnel Permanent
  • 16 salariés sont intervenus en 2015,

soit 11.92 équivalents temps plein.

Le premier trimestre a vu le

recrutement des postes laissés vacants suite à la restructuration,

soit près d’un tiers de l’équipe.

  • Après

une réorganisation du secteur production au cours de l’été,

l’équipe en place en fin d’année est réduite

mais stable et prête à relever les défis futurs.

Josianne LERAY,

Directrice

Henri JANIER,

Chef de culture maraîchage (départ juillet 2015)

Pascal THERME,

Chef d’équipe arboriculteur (mise à disposition par le Centre Hospitalier de

Montfavet)

Abdehramane IBRAHIMI,

Chef d’équipe maraîchage

Martine JOMARD,

Chef d’équipe maraîchage (arrivée en janvier 2015)

Christophe PETRUCCI,

Chef d’équipe maraîchage (arrivée juillet 2015)

Fanny VALADIER,

Assistante technique maraîchage (Contrat Pro départ septembre 2015)

Antoine VENTRE,

Assistant technique maraîchage

Marion REYNIER,

Accompagnatrice Socio-Professionnelle

Carole LATRECHE,

Accompagnatrice Socio-Professionnelle (arrivée janvier 2015)

Myriam ARPAGE,

Responsable Education à l’Environnement et au Développement Durable

Nathalie NANQUETTE,

Animatrice Nature (CDD jusqu’en janvier 2015 puis CDI)

Aline MIELLE,

Assistante Administrative

Corinne LAUZIER,

Assistante Administrative (arrivée mars 2015)

Nathalie MALLET,

Comptable (Congé sans solde jusqu’en mars 2015)

Mireille GARCIA,

Comptable (CDD jusqu’en mars 2015)

  • 1-1.2/ La professionnalisation de l’équipe des permanents

Ensemble des formations et journées techniques suivies en 2016 :

Prise en main et utilisation logiciel ERP Gestion commerciale – WE2BS – 3 personnes (3x42h)

Prise en compte des addictions dans l’accompagnement socio-professionnel

  • - 2 personnes (2x14h)

Formateur ADVP – CAFOC – 1 personne (42h)

Recyclage Sauveteur Secouriste du travail – Institut National de Recherche et de Sécurité – 2

  • personnes (2x7h)

Préparation au titre de ETAIE module 4 – OFESA – 1 personne (112h)

Piloter et animer les entretiens professionnels – APEC – 1 personne (4h)

Certificat de spécialisation « Conduite en maraîchage biologique et commercialisation »

    • - CFPPA Brie

    Comte Robert – 1 personne (336h)

Essais en maraîchage sous abris et plein champ – GRAB – 3 personnes (3x4h)

  • 1-1.3/ L’accueil de stagiaires

Tendzin RFFLER,

Découverte de l’entreprise,

  • du 26 au 30 janvier (30h)

Mohamed BENAICHA,

CAPA Entretien de l’espace rural,

du 23 février au 6 mars (70h)

Elies FARHAT,

Découverte du secteur agricole du 20 au 24 avril (35h)

Alexandre QUATRA,

Découverte du maraîchage

- ADEMA,

  • du 27 avril au 20 mai (105h)

Gabin HULLOT,

Observation en milieu professionnel,

  • du 15 au 26 juin (70h)

Demba GARY,

Licence Pro Agriculture biologique,

développement et conseils,

  • du 21 septembre au 29

avril 2016 en alternance (210h pour 2015)

Mickaël VERNISSE,

Bac pro Services de proximité et Vie Locale,

du 5 octobre au 7 novembre (175h)

Florence RUSSO,

Conseillère en Insertion Professionnelle du 12 au 30 octobre puis du 7 au 24

décembre (203h)

Camille MIALHE,

Découverte du monde de l’entreprise,

  • du 4 au 11 décembre (30h)

Samy BENHAMZA,

Découverte du monde de l’entreprise,

  • 14 au 18 décembre (28h)
  • 1-2/ Une vie associative forte
  • 1-2.1/ Le Conseil d’Administration et le Bureau

Le Conseil d’Administration n’a pas souhaité coopter de nouveaux membres lors de l’Assemblée Générale

d’avril 2015 afin de suivre au plus près les décisions votées en 2014.

Les 3 personnes démissionnaires n’ont

donc pas été remplacées et nous sommes restés sur une configuration de 23 membres élus répartis en 5

  • collèges : Social,

    Agricole,

  • Economique,

Adhérents,

Personnes Ressources.

Roger CORNU,

Président de Semailles depuis plus de 15 ans,

a cédé sa place à Alain MIALHE,

  • jusqu’alors
  • vice-Président.

Il a été nommé Président d’Honneur.

Notons aussi que son implication a été saluée le 15

décembre lors de la cérémonie de la journée du Bénévolat à la Mairie d’Avignon par la remise d’un diplôme

  • d’honneur.

Fréquence des réunions du Conseil d’Administration : tous les 3 mois.

Organisation en commissions : social,

  • finances,
  • communication,

  • insertion et vie associative.
  • 11 membres élus au Bureau se réunissent tous les mois,

  • en alternance avec le Conseil d’Administration.

    • 1-2.2/ Le soutien des adhérents

    Participation des adhérents aux diverses manifestations

    Soutien financier

    • plus de 12 000 € de dons

    Tenue de la permanence paniers au siège et de stands lors des manifestations

    Une mobilisation et une bienveillance dans le suivi de la restructuration

    • 1-2.3/ Les manifestations

    Manifestations internes :

    Assemblée Générale ordinaire,

    • 23 avril 2015

    Foire aux plantes,

    • 26 et 30 avril 2015

    De Ferme en Ferme,

    • 25 et 26 avril 2015

    Journée Portes Ouvertes,

    • 18 septembre 2015

    Marché de Noël,

    • du 18 au 23 décembre 2015

    Manifestations externes :

    Semaine de l’environnement,

    • 7 mars 2015

    Marché paysans au village du Off,

    • 19 juillet 2015

    Fête des quartiers Sud,

    • 12 septembre 2015

    Fête de l’Automne à Epicurium,

    • 26 septembre 2015

    Marché Bio de Saint Saturnin les Avignon,

    • 31 octobre 2015

    Fête de la Biodiversité,

    Le Thor,

    • 21 et 22 novembre 2015

    Téléthon,

    • 4 décembre 2015

    Marché de Noël,

    Bleu Vert,

    • les 11 et 12 décembre 2015

    Marché de Noël,

    • 15 décembre 2015

    Marché de Noël,

    Place Saint Didier à Avignon,

    • 21 et 22 décembre 2015
    • 1-2.4/ Une implication de Semailles dans les Réseaux

    Le Réseau Cocagne

    Représentation au sein du Conseil d’Administration du Réseau.

    L’ancien Directeur de Semailles

    assure la Présidence du Réseau depuis mai 2010 au titre d’adhérent de l’association et par

    délégation du Conseil d’Administration.

    Journées d’échanges entre permanents des Jardins de Cocagne de la Région PACA : Directeur (11

    février et 3 novembre),

    Encadrant technique (5 octobre).

    Opération 30 000 Paniers Solidaires.

    Ce projet,

    qui a pour objet de favoriser l’accès aux paniers

    de légumes aux foyers rencontrant des difficultés financières,

    était en phase expérimentale entre
    • 2010 et 2012.

    Semailles faisait partie des 12 jardins portant l’expérimentation.

    L’opération a été

    ouverte à l’ensemble des jardins du Réseau Cocagne en 2013.

    En 2015 Semailles a proposé 20 paniers hebdomadaires et a touché 34 familles.

    Cette opération bénéficie du soutien des Ministères des affaires sociales et de l’agriculture dans

    le cadre du Programme National pour l’Alimentation.

    Localement nous avons tissé un partenariat

    avec le Secours Catholique qui anime des ateliers cuisine,

    • la MSA et GRDF.

    Nous avons accueilli le 3 mars l’ensemble des équipes de Graines de Soleil,

    Jardin de Cocagne à

    Châteauneuf les Martigues avec au programme : travaux collectifs,

    échanges et discussions autour

    des postes communs et déjeuner partagé.

    Collectif Insertion Emploi 84 : administrateur depuis la création.

    Graine PACA : Réseau Régional pour l’Education à l’Environnement.

    Adhérente depuis 2006.

    Réseau des Jardins Solidaires Méditerranéens : Adhérente depuis 2011,

    • et secrétaire du Bureau
    • depuis 2015

    Partenariat avec des instances agricoles et environnementales locales : Agribio,

    Chambre

    • d’Agriculture,

      SCRADH,

    GRAB,

    Volubilis.

    • 1-3/ Un Club d’Entreprises Partenaires

    Créé en novembre 2007 et déclaré en association en 2008,

    le Club est le résultat de la volonté portée

    depuis la création de Semailles de créer un pont entre le monde de l’entreprise et celui de l’insertion.

    son origine le collège « entreprises » du Conseil d’Administration œuvrait dans ce sens.

    En 2015 ce Club se composait de 12 structures : Auchan Mistral 7,

    Autoroute du Sud de la France,

    AXIOME,

    • Bleu Vert,

    Centre Hospitalier de Montfavet,

    • Gautier Semence,

    GRDF,

    McCormick,

    Provence Nature Développement,

    Raiponce,

    Univers de l’Emballage.

    Au-delà du mécénat financier et/ou de compétence,

    les membres du Club ont souhaité soutenir l’insertion

    • socioprofessionnelle.

    Aussi chacun d’entre eux s’engage à mener chaque année au moins une action en

    direction des salariés en parcours d’insertion :

    Visite d’entreprise : découvrir l’entreprise,

      • de nouveaux métiers,
      • un cadre de travail,

    • rencontrer des

    salariés de l’entreprise à différents niveaux …

    Entretien conseil : mise en relation concrète avec des entreprises et des professionnels,

      • il permet

    d’échanger autour d’un projet,

    • d’un métier.

    Simulation d’entretien d’embauche : s’entraîner à argumenter,

    à communiquer et à défendre son

    • projet.

    Savoir se mettre en valeur et faire face à de potentiels employeurs.

    Stage pratique : période d’immersion et d’application en entreprise,

    il permet au salarié de mieux

    préciser et positionner son projet professionnel,

    de l’adapter à ses compétences et capacités.

    • 2/ SECTEUR PRODUCTION

    Aucun changement majeur en 2015 concernant les surfaces cultivées et la mise en place de tunnels.

    terrains occupés par les fleurs ont été petit à petit réaffectés par des cultures maraîchères.

    Nous avons

    continué à entretenir et récolter les quelques fleurs vivaces disponibles et réorganiser les surfaces pour

    • plus de fonctionnalité.

    Le climat n’a pas été favorable : beaucoup de vent en hiver et au printemps qui a mis à mal nos tunnels,

    la pluie qui a retardé certains travaux mécanisés et la mise en place des cultures.

    • L’été fut chaud,

    • sec et
    • très en avance.

    L’automne et l’hiver doux ont aussi perturbé la croissance et la récolte.

    La motivation des équipes nouvelles et l’implication de tous a permis de passer cette année sans trop

    d’encombre et de finir 2015 avec une exploitation en pleine mutation positive.

    Le tableau ci-dessous indique la surface agricole utile (SAU) disponible en 2015,

    • c’est-à-dire la surface

    réellement utilisée par les cultures,

    sans les chemins et les bâtiments.

    Lieux

    Tunnel

    Jardin

    St-Gabriel

    Champ

    Jardin

    Maraîchage

    Fleurs

    Total

    3 769

    9 369

    5 834

    2 778

    2 778

    47 495

    1 740

    4 000

    1 090

    5 090

    33 238

    • 33 888

      Durance

    8 460

    Durand

    8 797

    • 9 285

      Verger

    • 27 655

      Durance

    • 5 600

      Raousset

    4 055

    St-Gabriel

    5 285

    14 082

    4 000

    4 000

    3 200

    30 855

    5 600

    3 200

    • 18 000
      • 51 264 13 278

    65 520

    8 460

    St-Gabriel

    Total général

    Jachère

    27 655

    7 255

    18 000

    13 547

    • 105 744
      • 2-1/ L’équipe

    Quelques mouvements et réorganisations ont marqué l’équipe d’encadrement cette année.

    Suite au départ du Chef de culture fin juillet,

    l’organisation du secteur production a été repensée :

    disparition du poste de chef de culture,

    et nouvelle répartition des responsabilités au sein de la production.

    Ainsi les 3 chefs d’équipe du maraîchage ont pris la responsabilité propre d’un site (jardin,

    • TGV et Durance)

    et la responsabilité partagée du plan de culture.

    Pascal THERME restant le responsable de la gestion des

    • vergers.

    Le nombre des salariés en insertion se caractérise par une montée en effectif tout au long de l’année : de

    • 25 salariés en janvier ils étaient au nombre de 35 en fin d’année.

    La nouvelle organisation a aussi impliqué

    qu’une équipe fixe de jardiniers soit attribuée à chaque site : meilleur suivi des travaux agricoles,

    implication sur la durée et regard plus objectif de l’encadrant technique.

    La responsabilisation des salariés a été une démarche volontaire pour quelques activités précises :

    • magasin,

    • confection des paniers,

    mécanique,

    • suivi de quelques cultures,

      • tailles d’arbres,

    récolte et
    • conditionnement des fruits.

    Si l’autonomie des salariés est bénéfique,

    une supervision régulière reste

    nécessaire.

    Les besoins connus pour la boutique ont permis d’embaucher des personnes ayant un profil plus

    « commercial ».

    Une première expérience positive en 2014 avec Yacine,

    nous a encouragés à continuer à

    confier la boutique à des salariés en insertion,

    l’expérience vécue cette année avec Imanol et Marie a été

    • pleinement positive.
    • 2-2/ La production

    Quelques difficultés rencontrées tout au long de l’année sont à souligner : le rendement des tomates et

    aubergines a été en dessous de nos attentes.

    Les tunnels ont été vidés de mi-août à mi-septembre,

    • alors

    qu’une saison normale aurait dû nous amener beaucoup plus loin.

    Le climat caniculaire depuis juin a fragilisé

    nos plants et pénalisé nos productions.

    La pomme de terre a elle aussi eu un rendement faible (erreur

    technique au niveau de l’engrais et difficulté d’arrosage du fait de son implantation à Durance),

    • ainsi que
    • les courges qui,

    • juste après leur plantation,

    ont subi un mistral violent qui a fait voler le paillage …

    Ces déconvenues ont été contrebalancées par des points positifs : nous avons mis en culture deux petits

    • tunnels de fraises.

    Ces dernières ont été accueillies avec enthousiasme par les adhérents fréquentant la

    • boutique,

    la douceur de l’hiver a permis les récoltes jusqu’en décembre.

    Nous avons porté un effort particulier sur la transformation des fruits et légumes,

    • augmentant ainsi notre

    gamme de produits transformés : compotes,

      • confitures,

    fruits séchés (prunes reine-claude et pommes),

    • soupe de courgettes,

    méli-mélo de betteraves,

    • et bien sûr jus et nectars.

    La transformation a permis de

    limiter nos pertes lorsque les récoltes se trouvaient en surplus,

    et de les valoriser correctement.

    C’est de

    plus une démarche intéressante pour nos salariés qui ont pu à plusieurs reprises s’impliquer dans le

    processus de transformation (betteraves et fruits séchés).

    La période hivernale,

    concordant avec un effectif important de salariés,

    a été mise à profit pour des

    travaux de nettoyage et de rangement qui ont apporté une satisfaction visuelle (c’est propre) et morale

    (ça fait du bien de travailler dans un lieu correct et ordonné).

    Une bonne évolution de notre suivi des travaux du sol est à souligner.

    Les parcelles sont entretenues et à

    • jour,

    les plantations et semis peuvent ainsi être faits à temps et dans de bonnes conditions.

    Nous avons

    même pu mettre quelques parcelles au repos avec des engrais verts.

    Au niveau de l’arboriculture,

    l’année a été satisfaisante : les fruits ont été au rendez-vous,

    • et ont pu être

    intégrés régulièrement dans les paniers des adhérents.

    Si nous avons eu un problème de mouches avec les

    • cerises,

    les autres fruits n’ont pas été touchés par des maladies ou ravageurs.

    Le filet anti carpocapse

    installé sur les pommiers a bien joué son rôle de protection.

    Répartition du CA paniers en 2015

    16000

    14000

    12000

    • 10000
      • 2-3/ La commercialisation

      La boutique,

    • ouverte depuis 2013,

    évolue bien : elle est plus agréable,

    accueillante et mieux achalandée.

    La responsabilisation et l’implication des salariés spécialisés sur la boutique sont sans aucun doute

    • fructueux.

    Nous avons peu de partenaires commerciaux extérieurs : 2 réguliers seulement.

    Nos tentatives de

    propositions de nos produits sur Agrilocal sont toujours sans succès,

    sans doute du fait que nous sommes

    très peu concurrentiels (en bio et TTC).

    Le passage de 3 à 2 catégories de paniers,

    • opéré en juillet,

    apporte beaucoup de simplification pour l’équipe

    paniers et pour la mise au point de la composition.

    On peut observer une augmentation,

    encore marginale mais sensible,

    des adhésions à Semailles sans

    paniers mais pour des achats réguliers à la boutique.

    Répartition des commandes ponctuelles

    • 2-4/ Perspectives 2016

    Notre volonté de diversification des productions est toujours présente : des champignons (shitaké,

    champignons de Paris) sont en vente à la boutique depuis janvier.

    La production est à petite échelle pour

    • l’instant

    il faudra réfléchir à son élargissement.

    Une production de patates douces est programmée dans

    le plan de culture (récolte en septembre-octobre).

    La mise en place d’une pépinière est prévue en arboriculture.

    Elle vise au développement de quelques

    végétaux correspondant à notre terroir : grenadiers,

      • figuiers,
      • vigne,
      • groseilliers.

    La plantation de

    nouveaux abricotiers est en projet.

    Un soutien dans l’encadrement des salariés travaillant sur les terrains d’arboriculture est attendu.

    Continuer nos efforts pour transformer nos fruits et légumes reste une perspective intéressante et

    • valorisante.

    De nouveaux terrains seront mis en culture (terrain Chauvet),

    ils accueilleront nos courges.

    • Jusqu’ici ils

    n’ont jamais été valorisés et permettront plus de souplesse pour respecter les rotations.

    Nous attendons avec impatience l’aménagement du nouveau local panier,

      • plus grand,
      • plus confortable,

    • grâce

    à la rénovation de la serre noire.

    Au registre des aménagements,

    des containers de rangement dont

    l’installation se fera aux jardins (2) et à TGV (1) augmenteront nos capacités de stockage de matériel et

    • produits (engrais,

    • terreau).
    • 3/ ACCOMPAGNEMENT

    SOCIOPROFESSIONNEL

    • 3-1/ Analyse sociologique

    Nombre de salariés total en insertion sur le chantier : 71

    Répartition par prescripteurs ou par référents sur le chantier

    Mission Locale : 11

    CMS ou CCAS : 11

    Autres référents RSA : 13

    Pôle Emploi : 14

    SPIP : 6

    Autres référents : 19 (Cap Emploi,

    Accompagnateurs à l’emploi …)

    Commune de résidence des salariés

    Avignon : 57

    Autres communes Grand Avignon Vaucluse : 6

    Autres communes Grand Avignon Gard : 1

    Hors Grand Avignon : 7

    Age et sexe

    Age :

    • 18/25 ans : 17
    • 26/49 ans : 51

    Plus de 50 ans : 3

    Sexe :

    Femmes : 27

    Hommes : 44

    Nationalité

    Française : 42

    Etrangère : 29

    Situation familiale

    Célibataire : 31

    Marié(e)/concubinage : 26

    Divorcé(e)/séparé(e)/veuf(ve) : 14

    Statut à l’entrée du chantier

    Jeune moins de 26 ans : 18

    RSA : 36

    ASS : 3

    DE longue durée : 16

    Dont 6 travailleurs ayant la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH).

    Niveau de formation et expérience professionnelle

    Niveau III et plus : 1

    Niveau IV (BAC) : 5

    Niveau IVbis (niveau BAC) : 1

    Niveau V (BEP/CAP) : 13

    Niveau Vbis (niveau BEP/CAP) : 8

    Niveau VI (fin scolarité obligatoire) : 13

    Niveau VII (non maîtrise des savoirs de base et/ou non scolarisé) : 4

    Scolarisés à l’étranger : 26 (dont 2 niveau III

    • 3 niveau IV
    • 4 niveau IVbis
    • 5 niveau V,

    3 niveau

    Vbis et 9 niveau VI sans équivalence en France)

    Inscription Pôle emploi

    Non inscrit : 3

    Moins de 6 mois d’inscription : 29

    Entre 6 et 11 mois : 12

    Entre 12 et 23 mois : 14

    • 24 mois et plus : 13

    Expérience professionnelle

    Sans expérience professionnelle : 7

    Artisan,

    • chef d’entreprise : 1

    Ouvrier : 48

    Employé : 39

    Profession intermédiaire : 2

    • 3-2/ Problématiques relevées à l’entrée du chantier

    Sur le plan personnel (par ordre d’importance)

    Mobilité : 35 personnes

    Logement : 28

    Famille : 19

    Santé : 18

    Isolement social : 9

    Justice : 9

    Handicap : 7

    Addiction : 6

    Dettes : 4

    Sur le plan professionnel (par ordre d’importance)

    Projet à valider ou à confronter : 46

    Absence ou faible niveau de qualification : 38

    Inactivité prolongée : 33

    Difficultés à l’écrit : 26

    Difficultés à l’oral : 20

    Absence ou peu d’expérience : 18

    Formation obsolète (ancienne ou à l’étranger) : 15

    • 3-3/ Organisation de l’Accompagnement socioprofessionnel

    Depuis le début de l’année 2013 nous avons réorganisé les modalités de l’accompagnement

    • socioprofessionnel.

    Chaque salarié se voit alloué une enveloppe de temps d’accompagnement individuel et collectif obligatoire

    de 38h pour le 1er contrat de 6 mois et de 14h pour le 2ème contrat à déduire du temps de production.

    Nous avons réajusté quelques points sur l’année 2014 afin de permettre à tous une meilleure lisibilité.

    fonctionnement a été consolidé pour l’année 2015.

    Méthodes (description)

    Les 38 heures d’accompagnement socioprofessionnel se réalisent essentiellement en fin de matinée (11h13h) et se répartissent ainsi :

    Période

    • 1er mois

      2ème et

    3ème

    4ème,

    5ème et

    6ème

    Accompagnement Socio Professionnel Encapagnement

    Intégration et d’adaptation :

    Formation tri des déchets & gestes et postures

    Formation agriculture et biodiversité

    Réunion de secteur : règles de sécurité,

    • outils …

    Réunion d’adaptation

    Entretien accueil / diagnostic

    Evaluation de fin de période d’essai

    TOTAL

    Définition de projet / Construction de parcours :

    Participation à l’atelier Bilan / Projet,

    • le jeudi de 11h à 13h,

    • soit 5

    séances/salarié (4x2h)

    Entretien synthèse individuel de bilan et de définition d’un plan
    • d’actions

    Entretien individuel de parcours

    Evaluation mi-parcours

    TOTAL

    Validation de projet / Mise en œuvre plan d’actions :

    • 5 séances Projet/Emploi (PE) de 2h le mercredi de 11h à 13h

    Lien entreprise

    Entretien individuel de parcours

    Evaluation de fin de contrat ou de renouvellement

    Matin

    EEDD*

    ASP/ET

    ASP/ET

    ASP/ET

    ASP/ET

    Total 1er contrat : 38 heures

    Du 7 au

    • 12ème

      Mise en œuvre plan d’actions :

      • 9 entretiens individuels de parcours

      Evaluation de fin de contrat avec remise d’un certificat de

      • compétences

      Lien entreprise

    Total 2er contrat : 14 heures

    EEDD : Animatrice du secteur Education à l’Environnement et au Développement Durable

    ET : Encadrant Technique (chef de culture et/ou chef d’équipe)

    ASP : Accompagnatrice Socio Professionnelle / MSA : Mutualité Sociale Agricole

    INTEGRATION :

    Cette 1ère phase se répartit en général sur le 1er mois de contrat.

    Objectif : repérer et s’approprier le contexte de travail en terme de modalités d’exécution,

    • cadre du

    contrat et du secteur d’activité,

    • législation,

    normes d’hygiène et de sécurité,

    • aptitudes générales et

    physiques à exercer le métier d’ouvrier agricole,

    sensibilisation à la protection de notre environnement,

    définition de ses besoins et de ses attentes.

    Les 15 premiers jours sont une période d’essai qui se conclut par une évaluation tripartite,

    • chef d’équipe/

    ASP / Salarié(e) qui valide (ou non) la poursuite dans l’emploi,

    définit les axes d’améliorations,

    • les objectifs

    du parcours et les types d’actions à entreprendre.

    Depuis le mois d’août 2015,

    nous avons mis en place une formation « Agriculture et biodiversité » d’une

    durée de 5 heures animée par une animatrice du secteur EEDD.

    Cette formation a pour objectif d’expliquer

    le fonctionnement de l’association,

    de former les salariés de façon théorique sur la culture biologique et

    la préservation de la biodiversité.

    ENTRETIENS INDIVIDUELS DE PARCOURS

    • 3 entretiens minimum lors du 1er contrat et 9 entretiens minimum lors du 2ème contrat.

    S’ajouteront,

    • hors temps de travail,

    • d’autres entretiens :

    Suivi de parcours (ASP/référents du CG,

    Pôle Emploi,

    • autres …)

    Bilan de stage (ASP/Entreprise)

    Ajustement / Recadrage le cas échéant (ASP/ET et/ou Direction)

    Autres …

    EVALUATIONS PROFESSIONNELLES

    Des évaluations professionnelles sont conduites,

    • tout au long du contrat,

    entre les encadrants techniques,

    • l’ASP et le salarié.

    Elles mesurent le développement des capacités à l’emploi et l’avancée du parcours.

    Elles

    se réalisent en deux temps : une auto évaluation du salarié puis une évaluation de l’équipe encadrante.

    Ensemble,

      • nous comparons,

    • discutons des capacités,

    maîtrisées ou non (non observé / ne sait pas faire /

    fait avec aide / fait seul et maîtrise / peut faire évoluer).

    Pour chaque point à améliorer,

    • des objectifs de
    • progrès sont définis.

    Chaque salarié conserve l’original de ses évaluations,

    une copie est conservée par Semailles.

    Les CV sont

    réactualisés et mis à jour au fil des évaluations.

    Evaluation de fin de période d’essai : A la fin des deux première semaines du contrat,

    • elle mesure les

    prérequis professionnels et valide ou non la poursuite du contrat.

    A l’issue de l’entretien des objectifs de
    • parcours sont fixés.

    Evaluation mi contrat : A mi-parcours,

    selon l’avancée et les besoins,

    cette évaluation porte sur les

    compétences techniques agricoles,

    les aptitudes professionnelles et l’avancée du projet professionnel.

    objectifs de parcours sont ainsi réactualisés.

    Evaluation de fin de contrat et/ou de renouvellement : Au 5ème mois,

    elle mesure l’ensemble des acquis

    et aborde l’opportunité ou non de renouveler le contrat tant au regard du chemin parcouru que de celui à

    • venir.

      Dans ce cas,

    des objectifs et des étapes de parcours sont définis.

    Evaluation de fin de contrat : A la fin du contrat,

    un bilan de parcours est réalisé et un plan d’action à

    • court terme est défini.

    Une attestation de compétences est remise au salarié.

    ATELIERS :

    Les Ateliers Bilan / Projet et Projet / Emploi sont collectifs et regroupent les salariés selon leur date

    • d'entrée à Semailles.

    Atelier « Bilan / Projet » : il se déroule rapidement,

    dès le 2ème mois de contrat,

    à raison de 4 séances

    hebdomadaires de 2 heures chacune.

    Objectif : permettre,

    par une réflexion sur soi-même,

    de développer la connaissance de soi afin de se

    projeter dans un parcours professionnel cohérent,

    réaliste et opérationnel.

    La démarche pédagogique utilisée est l’ADVP Activation du Développement Vocationnel et Personnel.

    Méthode centrée sur le sujet,

    qui traite l’individu dans sa globalité,

    analyse sa situation présente et ses

    expériences passées dont on cherche à comprendre et maîtriser le sens.

    Cette approche vise à rendre le

    salarié sujet de son orientation,

    autonome et responsable de ses choix.

    Cet atelier se conclut par une séquence individuelle qui permet de dégager les hypothèses d’orientation

    • professionnelle retenues,

    d’analyser les freins et les atouts,

    d’élaborer un plan d’action et de planifier les

    opérations nécessaires à la validation de son projet.

    Atelier « Projet / Emploi » : il a lieu à partir du 3ème mois de contrat à raison de 5 séances hebdomadaires

    • de 2 heures chacune.

    Objectifs : développer ses aptitudes à organiser et à s’approprier les méthodes,

    • les techniques et les

    outils de sa recherche d’emploi,

    être autonome :

    • - Elaborer,

    • cibler son/ses CV
    • - Décrypter une offre d’emploi
    • - Rédiger une lettre de motivation et la personnaliser
    • - Créer son espace emploi sur pole-emploi.fr
    • - Se préparer à un entretien
    • - Organiser et mettre en œuvre ses candidatures

    En alternance et complémentarité avec les entretiens individuels de suivi,

    cet atelier permet de confirmer

    • ses choix d’orientation,

    de dynamiser sa recherche d’emploi et de faire le point sur les démarches

    entreprises et à mettre en œuvre.

    En 2015,

    nous avons pu bénéficier des conseils avisés de la DRH de McCormick lors d’une séance collective

    autour de la présentation du CV.

    LIEN ENTREPRISE 3 heures minimum par contrat.

    Ces heures comprennent les visites d’entreprises (1 obligatoire par contrat de 6 mois) afin de faciliter

    l’accès au monde de l’entreprise.

    Le Club des Entreprises partenaires de Semailles facilite ce lien.

    Relation au monde de l’entreprise :

    Au fil des ans,

    Semailles a tissé des liens solides,

    riches et variés avec le monde de l’entreprise qui nous

    permettent aujourd’hui de proposer des d’actions ciblées à nos salariés à travers :

    Club des Entreprises Partenaires de Semailles : Visites d’entreprises / Entretiens professionnels /

    Immersion en entreprise / Déjeuner Echange …

    Sagacité : espaces emplois,

    • mises en relation …

    Prospections spontanées en vue d’une mise en relation : candidature,

    • stage …

    Rencontres événementielles diverses à Semailles et à l’extérieur

    Contacts avec le monde agricole : exploitants agricoles de la ceinture verte d’Avignon,

    • entreprises et

    associations de l’agriculture biologique et de l’économie sociale et solidaire.

    • 3-4/ Actions professionnelles menées

    Travail autour du projet professionnel autre qu’au sein de Semailles :

    Immersion en entreprise/ stages : 9 stages pour 8 personnes pour 428h

    • 3 Visites d’entreprises : 31 personnes

    Bleu Vert le 10/02

    Raiponce le 09/04

    Univers de l’Emballage le 22/10

    • - Entretien conseil à la création d’entreprise (Citéslab) : 5 personnes
    • - Entretiens professionnels (entretiens conseils au projet / simulation d’entretiens de recrutement) par

    les salariés du Club d’Entreprises Partenaires : 5 entretiens pour 3 personnes

    Missions effectuées en complément du chantier pour plus de 3000 heures

    Agent d’entretien : 1 personne

    Manutentionnaire : 1 personne

    Préparateur de commandes : 2 personnes

    Ouvrier viticole (vendanges) : 5 personnes

    Période d’essai mécanicien : 1 personne

    Electromécanicien : 1 personne

    L’accès à l’emploi durable nécessite la prise en compte des difficultés sociales,

    à ce titre différentes

    • actions ont été menées :
    • - 53 actions d’aide administrative (mises en relation,

    rédactions de courriers,

    • renseignement dossiers

    (CMUC,

    inscription et actualisation Pôle emploi,

      • carte de séjour,

    • demande RQTH …)
    • - 42 actions concernant la santé (suivi médical par rapport à une pathologie,

      • une addiction,

    • suivi
    • psychologique …).

    Par ailleurs 12 personnes ont bénéficié d’un bilan de santé mené par la MSA (avec un

    soutien à l’ouverture des droits de sécurité sociale) + 1 journée avec un atelier cuisine le matin et un

    atelier sophrologie l’après-midi (10 personnes).

    • 28 actions concernant la mobilité (code,

      • conduite,

    Soutien linguistique à l’apprentissage,

    RTSA,

    • recherche aide financière,

    • location mobylette …)
    • 25 actions concernant le développement personnel (atelier théâtre-forum,

    • atelier d’écriture,

    • atelier
    • de cuisine,

    • sophrologie …)
    • 19 actions concernant la gestion du budget et les difficultés financières (dossier de
    • surendettement,

    accompagnement/suivi du budget,

    orientation aides financières,

    épicerie sociale …)

    • 18 actions concernant la famille,

    la parentalité et la disponibilité (garde d’enfants,

    AGEPI,

    • CDIFF,

    aide à la reprise de contact…)

    • 12 actions concernant le logement (Déclic,

      ADOMA,

    Cap habitat,

    • OPHLM,

    • Vaucluse logement,

    Mistral

    Habitat …)

    • 10 actions concernant la justice (suivi SPIP,

    dont 3 personnes dans le cadre d’une convention Justice)

    • 3-5/ Besoin en matière de formation en interne et en externe

    Tous les salariés reçoivent sur site une formation adaptation au poste de travail et tri des déchets,

      • ainsi

    qu’une formation d’une demi-journée sur l’agriculture biologique et la biodiversité.

    S’ajoutent,

    • pour certains salariés,

    la mise en place de plans de formation individuels afin de répondre à un

    besoin de qualification et/ou à la levée de freins.

    La formation permet de renforcer,

    • d’acquérir des savoirs

    de base ou des compétences professionnelles/techniques.

    Les travaux principaux réalisés au quotidien par tous les salariés sont les suivants :

    • - Mise en place des cultures : nettoyage,

    • installation de paillage,

      • semis,
      • plantation,

    • couverture,

    découverture,

    installation et désinstallation du système d’irrigation

    • - Entretien de la culture : désherbage manuel,

    • surveillance de la culture
    • - Récolte manuelle
    • - Tri et conditionnement (mise en paniers pour les fruits et légumes)
    • - Livraisons
    • 3-6/ Complémentarité entre accompagnement socioprofessionnel et encadrement technique

    Tout l’intérêt d’un chantier repose sur le fait que les salariés en parcours d’insertion sont en situation de

    travail ce qui permet d’évaluer in situ leurs capacités à s’engager dans un parcours professionnel et à

    développer un socle de compétences nécessaires à la tenue d’un poste de travail (ponctualité,

    • assiduité,
    • motivation,

      • travail en équipe,

    • respect des consignes,

    respect d’une hiérarchie ...).

    Le rôle de l’encadrant technique,

    en plus de transmettre et de vérifier la compréhension et l’application

    • des consignes,

    est de porter un regard critique et pédagogique sur le comportement,

    • le travail réalisé et
    • les marges de progrès.

    Des réunions techniques,

    • le « Tour des Jardiniers »,

    ont lieu tous les 15 jours entre ASP et encadrants

    afin d’évaluer l’avancée des parcours de chaque salarié et de proposer conjointement des actions

    • constructives.

    Des rencontres régulières et/ou informelles avec la directrice permettent de faire état de l’évolution des

    • personnes.

    La directrice intervient également auprès des salariés en parcours d’insertion si nécessaire.

    • 3-7/ Partenariat développé dans le cadre de l’accompagnement

    Sur le champ social

    Pôle Emploi,

    Mission Locale avec référents et accompagnateurs à l’emploi.

    Conseil Départemental pour les
    • allocataires du RSA,

    avec leurs référents sociaux.

    CCAS et leurs référents,

    SPIP …

    Centres de formation (CFPPA,

    • GRETA,

    • ADFIC,

    • ACOPAD,

    Retravailler Provence …)

    Foyers d’hébergement,

    • l’Ancre,

  • l’AHARP …
  • Structures en lien avec le handicap : Cap Emploi,

    Isatis,

    • divers ESAT …

    Structures de soin : Centre hospitalier,

      • dentistes,

      ANPAA,

    • AVAPT,

    Maison des adolescents,

    CIDF …

    Partenariat avec le SPIP du Vaucluse

    Depuis 2011,

    nous avons une Convention avec le SPIP du Vaucluse qui prévoit l'accueil de 3 personnes sur

    le chantier dans le cadre d'un aménagement de leur peine.

    Nous avons effectivement recruté 3 salariés et continué l'accompagnement de 2 salariés recrutés dans

    • ce cadre en 2014.

    Au mois de Septembre,

    un aménagement de peine a pu être fait pour un de nos salariés en cours de contrat.

    Nous avons également recruté 2 salariés suivis par le SPIP dans le cadre du milieu ouvert.

    Signe de notre partenariat riche avec le milieu carcéral,

    • le 16 décembre,

  • la Cour d’Appel de Nîmes a
  • désignée Josianne LERAY,

    Titulaire,

    • et Marion REYNIER,

    Suppléante,

    • comme assesseur à la Chambre
    • d’Application des Peines.

    Sur le champ de l’insertion par l’activité économique

    Réseau Cocagne,

    Collectif Insertion 84

    Avec le référent et/ou prescripteur

    L’articulation des parcours se réalise avec les référents sociaux et/ou professionnels (AE,

    CISP,

    • conseiller Pôle Emploi …).

    Des rencontres régulières ont lieu ainsi que des échanges téléphoniques et par

    • courriels.

    Le jardinier reste maître de son parcours et il lui est en permanence rappelé qu’il est au centre

    • du dispositif,

    qu’il doit pouvoir avancer vers les objectifs fixés et justifier ses choix.

    Avec le secteur économique

    Professionnels agricoles (chambre d’agriculture,

    GRAB,

    ADPEA …) et agriculteurs de la Ceinture Verte

    notamment pour des évaluations en milieu de travail,

      • des CDD.

    Entreprises du Club d’Entreprises Partenaires (Univers de l’Emballage,

    • Bleu Vert,

    Semences Gauthier,

    McCormick,

    Axiome Provence,

    • RAIPONCE).

    Chaque entreprise membre s’engage en direction des salariés

    • en insertion.

    Ainsi nous disposons des différentes actions mobilisables selon les besoin des salariés :

    période d’immersion,

    CDD saisonnier,

    visite d’entreprise et entretien professionnel.

    • 3-8/ Modalité de coopération avec le Pôle Emploi

    Le travail avec le Pôle Emploi se fait tout au long du parcours du salarié,

    de la validation de l’embauche au

    décrutement.

    Le Comité de suivi reste un point fort mais des contacts réguliers permettent de travailler dans le but de

    faciliter l’insertion des personnes (Ateliers,

      • orientation AFPA,

    • information offre d’emploi,

    • formation …).

    Depuis 2011 nous organisons chaque cession de recrutement conjointement et réalisons nos informations

    collectives et nos entretiens d’embauche à l’agence Pôle emploi Sud.

    • 3-9/ Préparation à la sortie du chantier et suivi après chantier

    La fin du chantier comprend des phases suivantes :

    • - Evaluation de fin de contrat (Encadrant/ASP/Salarié)
    • - Evaluation / Bilan de fin de parcours (ASP/Salarié)
    • - Tripartites (Référent/ASP/Salarié)

    Généralement un entretien est programmé au cours de la semaine qui suit la sortie de l’emploi afin de

    récapituler les actions à entreprendre,

    • les démarches à réaliser,

      • prendre des RDV,

    • accompagner

    l’inscription au Pôle Emploi,

    remettre les documents de fin de contrat …

    Nous n’effectuons pas d’autre suivi formel post chantier,

    toutefois nous restons souvent en contact

    naturel durant les premiers mois.

    Nous invitons les anciens à nos manifestations (kermesse,

    JPO …).
  • nombre d’entre eux nous donnent régulièrement de leurs nouvelles et passent nous rendre visite.

    • 3-10/ Devenir des personnes sorties du chantier durant l’action conventionnée : 39 personnes

    (Résultat pouvant évoluer,

    des solutions en terme d’emploi ou de formations peuvent déboucher dans les prochaines

    • semaines)

    CDI : 1 personne (mécanicien)

    CDD < 6 mois : 1 personne (préparateur de commandes)

    CDDI : 2 personnes (chauffeur-livreur,

    • agent de tri)

    Formation : 4 personnes (CAP agent de sécurité,

    Certificat de Technicien Agricole,

    Assistante de Vie aux

    Familles,

    CAP espaces verts)

    Fin de contrat sans solution immédiate mais dont le parcours a été riche et rempli (le relais du parcours

    est assuré alors par Pôle Emploi,

      • la Mission Locale,

    L’Espélido ou un référent RSA) : 18 personnes

    Autres (13 personnes)

    Fin de contractualisation pour raison de santé : 8 personnes (dont 2 pendant la période d’essai)

    Autres : 1 rupture d’un commun accord,

    • 3 abandons,

  • 1 déménagement
  • COMPARATIF 2014/2015

    • 4/ SECTEUR ENVIRONNEMENT

    Vous trouverez ci-après le bilan de chaque action du secteur Environnement,

    • dont bon nombre n’ont pu

    être menées à bien que par l’acharnement des animatrices,

    de la directrice et du Conseil d’administration

    de l’association ainsi qu’à nos soutiens sur le terrain qui savent combien nous nous engageons dans notre

    travail afin que le public avec qui nous travaillons puisse en retirer le maximum.

    La qualité prime pour nous

    • sur la quantité,

    • le suivi sur le ponctuel,

    le transmissible sur l’instantané.

    • 4-1/ Maternelles et primaires

    Le public du premier degré était jusqu’en 2013,

    • un de nos publics principaux.

    Cette action était

    majoritairement soutenue par la Ville d’Avignon.

    • Malheureusement,

    • depuis la réforme du temps

    périscolaire,

    l’enveloppe budgétaire qui permettait aux écoles d’Avignon d’accéder à un projet annuel de

    trois demi-journées n’a pas été reconduit.

    C’est pourquoi nous intervenons de moins en moins souvent avec

    • ce public.

    Certains enseignants,

    très motivés et engagés dans la protection de l’environnement,

      • organisent

    des évènements pour récolter les fonds nécessaires,

    mais cela demande une implication soutenue qu’ils ne

    peuvent reconduire d’une année sur l’autre.

    ACTIONS 2015

    Deux écoles avignonnaises se sont inscrites cette année ainsi que deux écoles du département :

    • - Ecole primaire Bouquerie d’Avignon,

    sur le thème du « Jardinage écologique »,

    • 26 élèves
    • - Ecole maternelle Mistral sur le thème « des oiseaux de la cour »,

    • 27 élèves
    • - Ecole Primaire privée Charles de Foucault du Pontet,

    une classe de CM1 sur la thématique de « Un jardin

    à l'école »,

    • 28 élèves
    • - Ecole primaire publique Jean Moulin de St Saturnin sur le thème de la « Biodiversité et jardinage

    écoresponsable »,

    • 27 élèves

    ACTIONS PREVISIONNELLES 2016

    Ecole maternelle Farfantello sur le thème « d’Un jardin à l'école »,

    • 4 classes participent au projet de

    la petite à la grande section,

    • soit 108 élèves

    Ecole Primaire privée Charles de Foucault du Pontet,

    une classe de CM1 sur la thématique de « Accueillir

    la Biodiversité sur le potager de l'école »,

    • 27 élèves

    Les « Jardins pédagogiques de quartier »

    Heureusement,

    • nous avons pu,
    • non sans mal,

    conserver le soutien de la Politique de la Ville pour continuer

    nos actions sur « les jardins de quartiers » de l’école Louis Gros et de la Mairie Annexe Nord,

    • dont la plus
    • ancienne a commencé en 2005.

    OBJECTIFS

    Au-delà de la dimension pédagogique,

    ces jardins ont un rôle dans l’aménagement du territoire et

    dans la lutte contre les nuisances (squat,

      • friche urbaine).

    En fonction des partenaires du projet,

    peuvent également avoir un rôle de lien social,

      • intergénérationnel,

    lutte contre le décrochage scolaire …

    Ces jardins fonctionnent toute l’année,

    les écoles occupant le temps scolaire,

    • les centres sociaux et/ou

    associations occupant le temps des vacances.

    • Des moments,

    généralement festifs,

    • permettent aux

    différents publics de se rencontrer.

    Les publics participants au projet,

    qu’ils soient scolaires ou extrascolaires,

    s’engagent à venir faire vivre

    • le jardin en autonomie.

      En parallèle,

    la Ville finance des animations structurées dispensées par les

    animatrices de l’association Semailles.

    Utilité du jardin pédagogique :

    Les jardins pédagogiques peuvent avoir de nombreuses utilisations et être considérés sous différents

    • aspects,

    • pratiques ou éducatifs.

    C’est avant tout une fierté pour les jardiniers en herbe qui s’investissent dans cette aven









    Bandeau rouges CG80 - Achats

    ca t alogue - Bertrand National et International

    Des contrats d'achats massifs annuels sont garants des prix les Top polyéthylène, épaisseur 50 mm blanc ou rouge (à spécifier lors de la com mande) Bandeau à l'avant et sur les côtés de 300 mm permettant de IBERICA

    ca t alogue - Bertrand National et International

    Des contrats d'achats massifs annuels sont garants des prix les Top polyéthylène, épaisseur 50 mm blanc ou rouge (à spécifier lors de la com mande) Bandeau à l'avant et sur les côtés de 300 mm permettant de IBERICA CG 80
    PDF


    Bandeaux Adresses QADB20 - France

    LISTE DES MAGASINS PARTICIPANT AU CATALOGUE QADB 20 Du 18

    Reuilly, 12e 125 bd Vincent Auriol, 13e 42 rue Daviel, 13e 7 av de France, 13e 83 av d'Italie, 13e Bandeaux Adresses QADB20 Author VIDAL, Jean

    LISTE DES MAGASINS PARTICIPANT AU CATALOGUE QADB 20 Du 18

    Reuilly, 12e 125 bd Vincent Auriol, 13e 42 rue Daviel, 13e 7 av de France, 13e 83 av d'Italie, 13e Bandeaux Adresses QADB20 Author VIDAL, Jean
    PDF


    LISTE DES MAGASINS PARTICIPANT AU CATALOGUE QADB 20 Du 18

    Reuilly, 12e 125 bd Vincent Auriol, 13e 42 rue Daviel, 13e 7 av de France, 13e 83 av d'Italie, 13e Bandeaux Adresses QADB20 Author VIDAL, Jean
    PDF

    We use coockies Savoir plus Close