MATRICES









FORMULAIRE d'INTÉGRATION Dans ce qui suit "c" est une

Dans ce qui suit "c" est une constante réelle. PRIMITIVES connues en terminale. ∫ a dx = ax + c. ∫ x dx = x2. 2. + c. ∫ xm dx =.
m


Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : 2

Racines : Une racine réelle dite "double" : x1 = − b. 2a . Factorisation : Pour tout x ax2 +bx+c = a(x−x1)2. Signe : ax2 +bx+ 
prem spe gen chap cours


MATRICES

Une matrice de taille 1 x m est appelée une matrice ligne. Exemple : Les coordonnées d'un vecteur du plan est une matrice colonne de dimension 2 x 1. a.
MatricesTESL


SECOND DEGRE (Partie 2)

Exemple : Le discriminant de l'équation 3x2 − 6x − 2 = 0 est : ∆ = (-6)2 – 4 x 3 x (-2) = 36 + 24 = 60. En effet a = 3
Secondegre ESL





ÉQUATIONS

x. EQUATION : c'est une opération « à trous » dont « les trous » sont remplacés par une 10 x 0625 - 2 = 2 x 0
Equations e


EQUATIONS INEQUATIONS

Le cas particulier de l'équation-produit (ax + b)(cx + d) = 0 équivaut à c) x2 − 9 x + 3. = 0 d) 1− x + 3 x − 3. = 2. 2 − x a) L'équation n'est pas ...
Equations Inequations


Considérons les matrices `a coefficients réels : A = - ( 2 1

AB est inversible d'inverse la matrice C. Montrer alors que B est inversible et préciser A-1. Exercice 13 – (extrait partiel novembre 2011). Soit X et Y 
EC .


VECTEURS ET DROITES

2. Yvan Monka – Académie de Strasbourg – www.maths-et-tiques.fr Toute droite D admet une équation de la forme ax + by + c = 0 avec a ; b. ( )≠ 0;0.
VecteursDroites





Matrices

Calculer 3A+ 2C et 5B − 4D. Trouver α tel que A− αC soit la matrice nulle. 2. Montrer que si A+ B = A alors B est la matrice nulle 
ch matrices


LES FONCTIONS DE REFERENCE

x. = − + est une fonction affine. La fonction g définie sur ℝ par. 2 p104 n°9 à 12 ... f x ax b. = + . Si. 0 a > alors f est croissante sur ℝ.
Fonctions reference


181903 MATRICES

1 sur 9

YvanMonka-AcadémiedeStrasbourg-www.maths-et-tiques.fr

MATRICES

Le mot " matrice » vient du latin " mater » (mère). Comme on enregistrait les enfants à la naissance dans des registres, le mot désigna ces registres. Cela explique les mots " matricule » ou " immatriculation ». Avec les mathématiciens Augustin Louis Cauchy (ci-contre) et Arthur Cayley, vers 1845, le mot prend naturellement le sens mathématique qu'on lui connaît aujourd'hui.

I. Généralités sur les matrices

Définition : Une matrice de taille m x n est un tableau de nombres formé de m lignes et n colonnes.

Une telle matrice s'écrit sous la forme :

Les nombres sont appelés les coefficients de la matrice.

Exemple :

est une matrice de taille 2 x 3. Définition : Une matrice de taille n x n est appelée une matrice carrée.

Exemple :

est une matrice carrée de taille 2. Définition : Une matrice de taille n x 1 est appelée une matrice colonne. Une matrice de taille 1 x m est appelée une matrice ligne.

Exemple :

Les coordonnées d'un vecteur du plan est une matrice colonne de dimension 2 x 1. a 11 a 12 a 13 ...a 1n a 21
a 22
a 23
...a 2n a m1 a m2 a m3 ...a mn a ij A= 3-24 15-1 B= -23 67

2 sur 9

YvanMonka-AcadémiedeStrasbourg-www.maths-et-tiques.fr Propriété : Deux matrices sont égales si, et seulement si, elles ont la même taille et ont les coefficients égaux placés aux mêmes positions.

II. Opérations sur les matrices

1) Somme de matrices

Définition : Soit A et B deux matrices de même taille. La somme de A et B est la matrice, notée A + B, dont les coefficients sont obtenus en additionnant deux à deux des coefficients qui ont la même position dans A et B.

Exemple :

Vidéo https://youtu.be/MMBfOom_mac

et alors

Remarque :

Cette définition montre qu'il n'est possible d'additionner que des matrices de même taille. Propriétés : Soit A, B et C trois matrices carrées de même taille. a) Commutativité : A + B = B + A b) Associativité : (A + B) + C = A + (B + C)

2) Produit d'une matrice par un réel

Définition : Soit A une matrice et k un nombre réel. La produit de A par le réel k est la matrice, notée kA, dont les coefficients sont obtenus en multipliant tous les coefficients de A par k.

Exemple :

Vidéo https://youtu.be/B3NAaW1Ap_I

alors Propriétés : Soit A et B deux matrices carrées de même taille et deux réels k et k'. a) (k + k')A = kA + k'A b) k(A + B) = kA + kB c) (kk')A = k(k'A)

1 sur 9

YvanMonka-AcadémiedeStrasbourg-www.maths-et-tiques.fr

MATRICES

Le mot " matrice » vient du latin " mater » (mère). Comme on enregistrait les enfants à la naissance dans des registres, le mot désigna ces registres. Cela explique les mots " matricule » ou " immatriculation ». Avec les mathématiciens Augustin Louis Cauchy (ci-contre) et Arthur Cayley, vers 1845, le mot prend naturellement le sens mathématique qu'on lui connaît aujourd'hui.

I. Généralités sur les matrices

Définition : Une matrice de taille m x n est un tableau de nombres formé de m lignes et n colonnes.

Une telle matrice s'écrit sous la forme :

Les nombres sont appelés les coefficients de la matrice.

Exemple :

est une matrice de taille 2 x 3. Définition : Une matrice de taille n x n est appelée une matrice carrée.

Exemple :

est une matrice carrée de taille 2. Définition : Une matrice de taille n x 1 est appelée une matrice colonne. Une matrice de taille 1 x m est appelée une matrice ligne.

Exemple :

Les coordonnées d'un vecteur du plan est une matrice colonne de dimension 2 x 1. a 11 a 12 a 13 ...a 1n a 21
a 22
a 23
...a 2n a m1 a m2 a m3 ...a mn a ij A= 3-24 15-1 B= -23 67

2 sur 9

YvanMonka-AcadémiedeStrasbourg-www.maths-et-tiques.fr Propriété : Deux matrices sont égales si, et seulement si, elles ont la même taille et ont les coefficients égaux placés aux mêmes positions.

II. Opérations sur les matrices

1) Somme de matrices

Définition : Soit A et B deux matrices de même taille. La somme de A et B est la matrice, notée A + B, dont les coefficients sont obtenus en additionnant deux à deux des coefficients qui ont la même position dans A et B.

Exemple :

Vidéo https://youtu.be/MMBfOom_mac

et alors

Remarque :

Cette définition montre qu'il n'est possible d'additionner que des matrices de même taille. Propriétés : Soit A, B et C trois matrices carrées de même taille. a) Commutativité : A + B = B + A b) Associativité : (A + B) + C = A + (B + C)

2) Produit d'une matrice par un réel

Définition : Soit A une matrice et k un nombre réel. La produit de A par le réel k est la matrice, notée kA, dont les coefficients sont obtenus en multipliant tous les coefficients de A par k.

Exemple :

Vidéo https://youtu.be/B3NAaW1Ap_I

alors Propriétés : Soit A et B deux matrices carrées de même taille et deux réels k et k'. a) (k + k')A = kA + k'A b) k(A + B) = kA + kB c) (kk')A = k(k'A)